L'observatoire

Social, RH & Paie

Résultats du baromètre 2019 sur les salaires des métiers de la paie en 2018

Date de publication : lundi 20 mai 2019

Comment les gestionnaires de paie se situent-ils sur les marchés du travail ? Quel type d'entreprise rétribue le mieux ses salariés ? Comment la rémunération varie-t-elle selon le lieu, la formation, ou l'expérience ? Quelles évolutions les salariés imaginent-ils pour leurs carrières ?

C'est pour aider à répondre à ces questions et à beaucoup d'autres que LegiSocial publie ci-dessous les résultats de la première édition du baromètre des salaires des Métiers de la Paie en France en 2018.

Méthodologie de l'étude

 

Mode de recueil

Questionnaire auto-administré en ligne

 

Cible

Métiers de la paie

Terrain

Du 18 décembre 2018 au 14 janvier 2019

Echantillon

292 répondants sur une population estimée à 55.000 personnes

Marge d'erreur : 5,72%. Nombre positif ou négatif qui est généralement affiché dans les résultats de sondages d'opinion de journaux ou de télévision. Par exemple, avec une marge d'erreur de 4%, si 47% d'un échantillon donne une certaine réponse, vous pouvez être "sûr" que si vous aviez posé cette question à la population entière, entre 42% (47-5) et 52% (47+5) auraient donné la même réponse. Plus l'échantillon se rapproche de la population totale, plus la marge d'erreur est petite.

Échantillon

Découvrez, en quelques graphiques, le profil moyen de nos 292 répondants.

Cliquez sur les légendes pour afficher ou masquer les données de votre choix, et cliquez sur les onglets pour changer de données à visualiser.

Chiffres clés

Les 6 chiffres à retenir du baromètre 2019 des salaires des Métiers de la Paie 2018 en France.

résultats détaillés

Découvrez les résultats de l’étude concernant le salaire annuel brut, la satisfaction des répondants vis-à-vis de leur salaire et de leur poste, et leurs attentes en matière d’évolution de carrière.

Faites défiler les diapositives à l’aide des flèches sous le diagramme, et cliquez sur les onglets pour changer de données à visualiser. Cliquer sur les légendes vous permet de masquer les données correspondantes, afin de n’afficher que celles qui vous intéressent le plus.

Executive summary

Un secteur ouvert à tous

Les métiers de la paie sont, pour le moment, très féminins (89% de femmes). 68% des répondants ont entre 30 et 50 ans, avec une moyenne d’âge qui se situe à 40 ans. Malgré cette moyenne d’âge, plus d’un quart des répondants (26%) ont moins de 3 ans d’expérience : les formations de gestionnaire de paie débouchent sur énormément d’opportunités et sont prisées en reconversion professionnelle. Tous les niveaux d’études sont représentés : 14% d’autodidactes ou de niveau Bac, 41% de niveau Bac+2, 23% de niveau Bac+3, 12% de niveau Bac+4 et 10% de Bac+5.

 

Des disparités de rémunération

On constate plusieurs écarts de rémunération : tout d’abord, les répondants de plus de 50 ans gagnent en moyenne 8.700 euros bruts par an de plus que les répondants de moins de 30 ans, soit 25% de plus. L’écart est aussi creusé entre l’Île-de-France et la province : les répondants de région parisienne gagnent, en moyenne, 9.600 euros bruts de plus par an que les répondants provinciaux, soit 24% de différence. Enfin, les répondants travaillant en entreprise sont en moyenne rémunérés 4.000 euros bruts par an de plus que ceux travaillant en cabinet comptable (soit 13% de plus).

 

Une rémunération pas à la hauteur

95% des répondants se disent intéressés et impliqués dans leur travail, et 71% d’entre eux sont motivés. Cela n’empêche pas 80,5% des répondants de penser que leur rémunération n’est pas à la hauteur de leurs compétences. De plus, là où 50% des sondés en cabinet comptable estiment que leur employeur contribue à leur développement professionnel (formations …), seuls 25% des sondés en entreprise pensent la même chose.

 

Un désir d’évolution

Dans le top 3 des envies d’évolution de carrière, on retrouve l’obtention de plus de responsabilités (47%), l’acquisition d’autres spécialités (39%) et le changement d’entreprise (32%). Un tiers (33%) des sondés déclare vouloir rester au même poste dans le futur. On peut remarquer que 30% des employés d’entreprises de moins de 10 personnes veulent, plus tard, se diriger vers l’audit. Dans les DOM-TOM, 43% d’entre eux répondent vouloir changer de métier (contre 9% sur l’ensemble des répondants). Quant aux répondants d’entreprises de moins de 10 salariés, 43% d’entre eux aimeraient changer d’entreprise (contre 32% sur l’ensemble des répondants)

NOUS Contacter

Pour nous poser une question ou obtenir les résultats détaillés de l’étude : envoyez-nous un email grâce au formulaire ci-dessous.

8 + 13 =